Fermetures extérieures de la salle communale

Au mois de mai 2016, le conseil municipal avait décidé de remplacer toutes les menuiseries de la salle communale par des fermetures aluminium et PVC, avec une haute valeur d’isolation pour une réduction des coûts de chauffage et des bruits extérieurs. Il avait approuvé le devis établi par la société « Fermetures Mosellanes » de Freistroff pour un montant HT de 33 400 €.
Il y a quelques jours, l’entreprise a achevé la pose des dernières fenêtres. Madame Christine Thiel, maire, a pu présenter l’ensemble des travaux à madame Katia Muller, conseiller départemental représentant le département, afin d’obtenir les subventions.

Brioches de l'amitié

Dès 10 h, quelques bénévoles du conseil municipal et du comité de l’association Arc-en-Ciel se sont partagés le village pour aller proposer les « Brioches de l’amitié » aux habitants. Une heure après, une somme de 771,50 € avait été récoltée et sera envoyée à l’AFAEI (association familiale d’aide aux enfants inadaptés). Merci aux bénévoles et aux généreux donateurs.

Esthétique et entretien résolus

Tout le long de l’école, entre le bâtiment et le trottoir, l’accès avec une tondeuse était impossible. La commune a fait désherber l’endroit par les saisonniers qui l’ont couvert ensuite par une toile géotextile pour empêcher l’herbe d’y repousser. Christian, adjoint au maire et Roland, ouvrier communal, y ont dessiné quelques figures géométriques qu’ils ont comblées avec des cailloux gris et blancs. L’esthétique est agréable et les problèmes d’entretien sont résolus.

Premier emploi pour les jeunes

Joffrey, Nathan et Antoine ont été embauchés pour une semaine par la commune pour un emploi de saisonnier. Ils vont travailler sous la surveillance des adjoints et de l’ouvrier communal pendant 5 jours à raison de 4 heures par jour. Autour de la mairie, de l’église, de l’école et au cimetière, ils vont tailler les haies et arracher les mauvaises herbes.
« Les travaux ne sont pas trop durs et c’est même agréable de travailler ainsi en équipe. L’ambiance est bonne et nos surveillants ne sont pas trop sévères. Cela nous change du travail scolaire. Quatre heures par jour sont vite passées et nous avons tout le temps pour nous détendre et d’aller à la chasse aux Pokémons l’après-midi », ont déclaré les jeunes. Tous les trois sont fiers de ce premier travail effectué et des premiers euros gagnés.

Médailles et récompenses au repas des sixties

Ils étaient 75 dimanche, à avoir répondu à l’invitation de la commune pour les retrouvailles des anciens autour d’un excellent repas préparé par Jérôme Neusch de Falck et son équipe.
Mme le maire a salué toutes les personnes présentes parmi lesquelles on a remarqué Mme Joëlle Borowski, suppléante de notre députée, Madame Paola Zanetti. Elle a une pensé toute particulière, pour notre doyenne, Mme Jeanne Losson qui va fêter le 27 juillet prochain ses 100 ans.
Mme Christine Thiel a rappelé les travaux réalisés en 2015 et ceux prévus en 2016 et terminé par une phrase pleine de sens : « Le plus grand obstacle à la vie est l’attente, qui espère demain, néglige aujourd’hui. Tout ce qui est censé arriver relève de l’incertain, donc vivez tout de suite ! »
« Tout le monde apprécie sa compagnie parce qu’elle est agréable, toujours souriante, et qu’elle fait toujours preuve de gentillesse. Bon, elle est parfois un peu « ronchon » mais sinon ce ne serait pas une femme ! » C’est ainsi que Mme le maire a interrompu le repas pour honorer Maryse Kieffer, secrétaire de mairie qui officie dans la commune depuis 30 ans. Elle a pensé que la phrase de Sénèque : « Le travail est l ‘aliment des âmes nobles », convenait comme un gant à sa secrétaire. 30 ans au service de la commune, également pour Roland Burkiciak, absent pour raison familiale. Ouvrier communal apprécié dans le village, il a eu droit également, à de chaleureuses félicitations.
Christian Losson, Jean-Claude Gillot et Olivier Hoen ont été honoré pour plus de 20 ans au sein du conseil municipal. Ces derniers n’ont pas oublié de rappeler que Mme le maire fait partie, elle aussi du conseil depuis plus de 20 ans.


Dépot de gerbe le 8 mai 2016 au monument aux morts

     Elections régionales

2015 (1er et 2ème tour)

Dépot de gerbe le 11 novembre au monument aux morts

Dépôt de gerbe le 8 mai 2015 au monument aux morts

Élections Départementales 2015 (1er et 2ème tour)

Des vœux graves puis détendus

D’un air grave, Mme le maire a débuté cette soirée du 16 janvier par ces mots : « Pour commencer cette cérémonie des vœux, au lendemain des graves évènements qui ont secoué la France, je souhaite nous associer au mouvement de colère et de consternation. Notre devise “Liberté, égalité fraternité” doit rester sur le fronton de nos mairies et nous devons tous lutter pour cela. Je suis Charlie, nous sommes Charlie. Je vous propose d’observer une minute de silence en hommage aux victimes. »

L’atmosphère s’est détendue ensuite, lorsque Christine Thiel, a souhaité une année de bonheur, de joie et de santé pour 2015, au nom de son équipe municipale. Elle a présenté les projets qui seront réalisés au cours de l’année à venir, (columbarium, monte escalier électrique mobile, trottoirs… ) tout en déplorant la baisse des dotations de l’état pour les communes. Ses remerciements sont allés aux conseillers municipaux, aux employés communaux qui par leur travail permettent à la commune de fonctionner, et aux bénévoles de l’association Arc-en-Ciel qui animent le village par l’organisation de fêtes et de sorties diverses. La soirée s’est prolongée par d’amicales discussions autour du verre de l’amitié.

11 Novembre

En ce 11 novembre 2014, anniversaire de l’armistice de celle qu’on a nommé « la grande guerre » ou encore « la der des der » de 1914/1918 et qui a débuté il y a 100 ans, Mme Christine Thiel, accompagnée de quelques conseillers, a déposé une gerbe au monument aux morts en l’honneur de nos concitoyens tombés pendant cette guerre et la suivante de 1939/1945.

Rappelons-nous que la commune de Berviller-en-Moselle a été libérée il y a 70 ans, le 28 Novembre 1944 par les troupes américaines.

Leur premier travail

Cette année, ils sont quatre à avoir été embauché par la commune pour un emploi de saisonnier. Jérémy et Tim travailleront une semaine avant de partir en vacances, tandis que Anaïs et Thomas seront occupés pendant quinze jours, du lundi au vendredi, de 8h à midi. Christian (adjoint au maire) et Roland (ouvrier communal) surveilleront et conseilleront les trois garçons pour achever une bande de béton garnie de gros galets, le long du bâtiment de l’église. Ce travail avait été commencé par les saisonniers en 2013. Anaïs, la seule fille du groupe, sera occupée à des travaux de peinture sur les portes et fenêtres de la salle du foyer sous les indications et avec l’aide de Christine (maire) et de Jean-Claude (adjoint).
« Les travaux ne sont pas trop durs et c’est même agréable de travailler ainsi en équipe. L’ambiance est bonne et nos surveillants ne sont pas trop sévères. Cela nous change du travail scolaire. Quatre heures par jours sont vite passées et nous avons tout le temps pour nous détendre l’après-midi », ont déclaré les jeunes. Tous les quatre sont fiers de ce premier travail effectué et des premiers euros gagnés.

Résultats des élections européennes 2014 à Berviller

8 mai à Berviller


8 mai, anniversaire de la victoire de 1945. Mme le maire a donné rendez-vous à son conseil municipal, à 10 heures, devant le cimetière. Auparavant, les couleurs avaient été hissé près de la mairie. Alors que le soleil se montrait entre deux nuages, Christine Thiel a déposé une gerbe au monument aux morts, en l’honneur des soldats de la commune tombés au cours des deux guerres mondiales de 14-18 et 39-45.

Bonne humeur au repas des sixties


Ils étaient 75 dimanche, à avoir répondu à l’invitation de la commune pour les retrouvailles des anciens autour d’un excellent repas préparé par Jérôme Neusch de Falck et son équipe.
Mme le maire a salué toutes les personnes présentes parmi lesquelles on a remarqué Mme Joëlle Borowski, vice-présidente du conseil régional, M. Clément Larcher, conseiller général, M. Gérard Gillot, président de l’association Arc-en-Ciel et Mme Fernande Hoen, présidente du conseil de fabrique. Elle a regretté l’absence, pour raison de santé de nos doyens Jeanne Losson et Jules Simal.
Mme Christine Thiel a remercié son conseil municipal, le personnel communal, les personnes qui s’occupent de l’église et les bénévoles de l’association qui, au fil du temps continuent avec dévouement, enthousiasme et ingéniosité à organiser de nombreux évènements qui nous donnent l’occasion de nous retrouver et de partager de bons moments d’amitié et de convivialité. Elle a encore rappelé les travaux réalisés en 2013 et ceux prévus en 2014 et repris une phrase du philosophe Sénèque : « Ce n’est pas parce que les choses sont inaccessibles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas, qu’elles nous semblent inaccessibles ». Elle a terminé par ces mots : «Comme vous n’êtes pas venus pour boire mes paroles, je lève mon verre à l’amitié, à la solidarité et à votre jeunesse d’esprit.»

Fleurissement du village

Pour que le village soit un peu plus agréable pour fêter Pâques, les élus ont songé à effectuer son fleurissement ce weekend. Aussi par souci d’économie, madame le maire, ses adjoints et quelques conseillers, ont décidé de procéder eux-mêmes à la plantation.
Après l’achat de différentes variétés florales, les élus ont rempoté les fleurs dans les jardinières qui garniront les fenêtres de la mairie et les wagonnets de sa place ainsi que l’arrêt d’autobus. Les grands bacs de la place Saint-Rémy et ceux de la rue de Merten ont également été agrémentés de différentes plantes à fleurs.
Signalons que d’avril à octobre, ce sont madame le maire et ses adjoint qui se relaient pour tondre le cimetière et les divers espaces verts de la commune.

Election du Maire
et des adjoints



Maire :Christine THIEL


1er adjoint : Jean-Claude GILLOT

2ème adjoint : Christian LOSSON

Liste « Ensemble pour notre village – AVENIR »


Maire depuis 2008, Christine Thiel est candidate à sa propre succession. « Sur les huit conseillers de ma liste, élus en 2008, quatre ont décidé de me suivre pour briguer un nouveau mandat. Six nouveaux candidats se sont joints à nous pour défendre notre liste “Ensemble pour notre village - AVENIR”. L’équipe que je conduis ressemble à notre village, diverse et motivée, prête à travailler au service de tous et de l’intérêt général.»
« Les dossiers en cours seront menés à leur achèvement (place de jeux, mise en sécurité de la passerelle du Guesselchen, porche de l’église) et nous continuerons à veiller à l’embellissement du village, à la vie associative et culturelle pour nos jeunes et nos aînés. Nous proposerons pour les années à venir un programme réaliste et des dépenses maîtrisées en restant à l’écoute de vos propositions. »


La liste : Christine Thiel, 50 ans, secrétaire, maire sortant ; Sébastien Donate, 39 ans, assembleur au plan ; Jean-Claude Gillot, 52 ans, employé d’usine, 1er adjoint sortant ; Olivier Hoen, 45 ans, chargé d’affaires, conseiller sortant ; Johann Humbert, 32 ans, électricien ; Fabrice Jager, 45 ans, responsable qualité ; Marilyne Kaumanns-Theis, 42 ans, employée d’usine, conseillère sortante ; Harry Laufer, 50 ans, chef d’entreprise ; Cynthia Lorang, 37 ans, agent de production ; Christian Losson, 50 ans, retraité, 2e adjoint sortant ; Shérone Stark, 32 ans, vendeuse en optique.

Mme le maire présente ses voeux et sa candidature

           Beaucoup de monde s’était regroupé dans la salle communale, ce 17 janvier, pour assister aux vœux du maire. Certains étaient là par curiosité et pour entendre si oui ou non madame le maire allait se représenter aux élections municipales.
« ...Nous avons la chance, en France, d’avoir un système démocratique qui nous permettra, de choisir en mars, l’équipe municipale qui nommera votre nouveau maire. Jusqu’à cette échéance électorale, la loi ne permet pas aux candidats à ces élections municipales d’aborder dans leurs discours leur bilan et leur projet. Comme je n’aborderai pas aujourd’hui ces sujets, vous aurez tous compris que je serai candidate à ma propre succession et le 23 mars prochain, je proposerai à vos suffrages, une équipe composée d’anciens et de nouveaux que je vous présenterai le moment venu. »
Mme Thiel a ensuite remercié tous ceux qui, durant son premier mandat de maire, ont participé avec enthousiasme à faire évoluer la commune : ses adjoints, ses conseillers, la secrétaire, le personnel communal et scolaire, les bénévoles de l’association Arc-en-Ciel mais aussi les entreprises qui ont œuvré pour la commune (Damien Roth, en particulier). Elle a repris une phrase du philosophe Sénèque : “Ce n’est pas parce que les choses sont inaccessibles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles nous semblent inaccessibles”. « Ayons l’audace d’entreprendre et la fermeté de nous y tenir, c’est à mes yeux un principe valable aussi bien sur le plan personnel que pour tout engagement dans la vie publique. »
Pour terminer, elle a adressé à tous les présents mais aussi aux absents, ses vœux les plus chaleureux pour l’année 2014 et les a tous invités à partager le verre de l’amitié. Ses adjoints lui ont alors offert un splendide bouquet de fleurs.


Ils n'ont pas oublié le 11 Novembre

Le 11 novembre à 10 heures, dans le froid et le brouillard, Madame le maire, Christine Thiel, accompagnée de quelques membres du conseil municipal, a déposé une gerbe au monument aux morts en l’honneur des soldats de la commune tombés au cours des deux guerres mondiales de 14-18 et 39-45.

Ambiance et bonne humeur au repas des anciens

Ils étaient 85, ce 28 avril, à avoir répondu à l'invitation de la commune pour les retrouvailles des anciens autour d'un excellent repas concocté par Jérôme Neusch de Falck et son équipe. Mme le maire a d'abord salué toutes les personnes présentes parmi lesquelles on a remarqué Mme Joëlle Borowski, vice-présidente du conseil régional, M. Clément Larcher, conseiller général, M. Guy Moritz, président de la communauté de communes de la Houve, Mme Hoen Fernande, présidente du conseil de fabrique et M. Denis Derhan, diacre, de Berviller.
Christine Thiel a rappelé ensuite les travaux effectués au cours de l'année écoulée et ceux de l'année à venir parmi lesquels la réfection du toit de la mairie, un porche à l'entrée de l'église, l'aménagement de l'air de jeux du village et de ses abords, aménager le « Gaessel ». Elle a aussi remercié ses adjoints, ses conseillers et les ouvriers communaux pour tous les travaux réalisés au cours de l'année. Elle a encore exprimé sa reconnaissance à tous les bénévoles qui œuvrent dans nos associations et qui s'activent dans l'organisation de fêtes et d'animations diverses. Merci aussi à « Énergie Services » de Creutzwald qui a offert l'apéritif et l'ensemble des boissons et à l'association Arc-en-Ciel qui offre chaque année le gâteau. Pour terminer Mme le maire a rappelé des paroles d'un proverbe africain : « Pour qu'un enfant grandisse, il faut tout un village » et elle a ajouté « Réciproquement, pour qu'un village grandisse, il faut toute une population ! » 
Que de souvenirs et d'histoires du temps passé ont été évoqués au cours de l'après-midi par les têtes grises encore très alertes et lorsque l'heure des séparations est arrivée, les anciens se sont quittés avec regrets .

Des vœux en toute simplicité

Conviés comme tous les ans aux vœux du Maire, les habitants de la commune ont répondu nombreux à l'invitation de la première magistrate qui avait souhaité partager un moment de convivialité avec ses concitoyens le vendredi 18 janvier à 19 heures. « Votre présence est une véritable récompense pour nous et nous vous en remercions chaleureusement », a déclaré Mme Thiel. Parmi eux nous avons remarqué M. Alfred Perrin, maire de Voelfling-les-Bouzonville. La conseillère régionale Joëlle Borowski, accompagnée de son mari, le capitaine Glad, commandant la brigade de gendarmerie de Creutzwald et le lieutenant Schlichter, chef du centre des pompiers de Creutzwald, ont rejoint les invités au cours de la soirée. C'est au nom des adjoints, des conseillers et du personnel communal que Mme le maire a présenté ses meilleurs vœux pour 2013 à l'assistance et surtout aux nouveaux arrivants dans la commune.
Mme Thiel a rappelé brièvement les travaux réalisés au cours de l'année 2012 : réfection des toitures de l'école et de l'atelier municipal, le changement des fenêtres de la mairie et des travaux de voirie. La commune a aussi investi dans une nouvelle tondeuse.
Mme le maire a encore adressé un grand merci aux bénévoles de l'association Arc-en-Ciel, aux jeunes saisonniers et à toute l'équipe municipale (adjoints, conseillers et personnel communal) qui font un travail remarquable tout au long de l'année et surtout pendant la période hivernal pour dégager et saler la voirie communale.
La première magistrate a tenu à signaler à l'assemblée : « Alors que boulangère, chauffeurs de bus et beaucoup d'habitants apprécient nos rues et chemins bien dégagés et nous en remercient, une personne du village trouve que notre voirie est mal déneigée en cette période. En réponse à son mail, je me suis permis de lui signaler que le déneigement des rues est assuré par des personnes bénévoles et que celles-ci ont déjà passé plus de trente heures dans l'unimog et répandu plus de 3 tonnes de sel depuis la première neige. J'ai proposé à cette personne de nous rejoindre un jour de neige à 5h30 devant l'atelier municipal pour lui faire constater le travail effectué malgré le froid, les véhicules mal garés, dont la sienne, qui gênent le passage et les riverains qui rejettent la neige sur la route en déblayant les trottoirs. Gageons que notre quidam ne deviendra pas bénévole de si tôt !
La cérémonie des vœux s'est achevée par un amical et convivial vin d'honneur.

Premier baptême civil à la mairie

Le baptême civil, appelé également « baptême républicain », est destiné à faire entrer un enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs de la république. C'est un moyen de célébrer la venue au monde d'un enfant sans connotation religieuse. Il permet de donner à un enfant un parrain et une marraine sans avoir à passer par l'église. Le parrainage civil remonte à l'époque de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, c'est à dire à la révolution française. Après être tombé en désuétude pendant plus d'un siècle, il connaît ces dernières années un engouement croissant en France.
Ce samedi, 18 août à 11 heures, M. Frédéric Papst et Mme Peggy Théobald se sont présentés en mairie avec leur enfant Emerick Martin Max pour y célébrer son parrainage républicain. Ils étaient accompagnés de M. Yves Théobald (parrain) et de Mmes Audrey Ehl et Sabrina Pawlak (marraines). La cérémonie a lieu dans la salle des mariages.
Au cours de son allocution, Mme le maire a précisé : « Le baptême républicain n'est prévu par aucun texte législatif. Cependant, à Berviller, nous avons décidé de lui accorder une importance symbolique. Acte citoyen, il prend note de l'engagement morale du parrain et de la marraine à suppléer les parents en cas de malheur familial. Il est consigné par écrit devant l'officier d'état civil. »
La table est garnie de 4 arrangements dont Mme le maire explique la signification : « Sur cette table vous voyez une bougie, symbole de la chaleur et du réconfort ; des roses blanches, symbole de la pureté et de l'innocence ; du pain, symbole de la nourriture ; du riz, image du bonheur et des épis de blé, symbole de l'union et de la fraternité entre tous les hommes. »
Les parrain et marraines ont pris l'engagement de développer en l'esprit d'Emerick les qualités indispensables afin qu'il soit, à sa majorité, un citoyen dévoué au bien public et animé de sentiments de fraternité, de compréhension, de respect de la liberté et du bien d'autrui, et de solidarité à l'égard de ses semblables. En foi de quoi, Mme le maire les a déclarés parrain et marraines d'Emerick Martin Max Papst.
Après la signature de l'acte par les parents, le parrain et les marraines, Mme le maire les a félicités pour ce qu'ils venaient d'accomplir et souhaité que d'autres suivront leur exemple.

Berviller, 3ème commune de Moselle a instaurer
les voisins vigilants

Après sa visite de la commune en compagnie du maire, Mme Christine Thiel et du capitaine Marielle Chrisment, commandant la compagnie de gendarmerie de Boulay, Mme Odile Bureau, sous-préfète de Boulay, a signé avec eux, la convention instaurant la mise en place des « voisins vigilants » à Berviller.

Les vols par effraction devenant de plus en plus nombreux dans nos petites communes, surtout pendant les périodes de vacances, les élus de la commune, sur proposition de la gendarmerie, ont décidé de mettre en place le dispositif « Voisins vigilants ». Celui-ci a fait ses preuves depuis plusieurs années dans le sud de la France.
Après une première réunion d'information, le 18 juin à la sous-préfecture de Boulay, il a été décidé de passer à la signature des conventions avec les communes de Berviller et Téterchen au cours du mois de juillet. La convention instaurant la mise en place de « voisins vigilants » à Berviller a donc été signée le jeudi 19 juillet par Mme Thiel, maire de Berviller, le capitaine Chrisment, commandant la compagnie de gendarmerie de Boulay et Mme Odile Bureau, sous-préfète de Boulay en présence du capitaine Glad, commandant la compagnie de gendarmerie de Creutzwald, du gendarme Lenfant, référent de gendarmerie pour les voisins vigilants tous présents à la cérémonie.

Qu'est-ce qu'un « voisin vigilant » ?

Les habitants de Berviller retrouveront dans un « infos » toutes les explications nécessaires concernant le dispositif des « voisins vigilants » :

« Le concept du « voisin vigilant » est un dispositif qui s'appuie sur la vigilance de voisins d'un même quartier pour lutter contre la délinquance, et en premier lieu les cambriolages.
Avec lui, les citoyens manifestent leur esprit de responsabilité en étant attentifs aux faits inhabituels et à leur propre sécurité. Les résidents sont vigilants de ce qui se passe dans la rue ou aux abords, mais en aucun cas chez le particulier, il ne s'agit pas de « surveiller » son voisin !
Dans chaque quartier, le dispositif s'appuie sur un tissu de personnes volontaires et de confiance, clairement identifiées. Ces référents sont le relais entre les habitants, le maire et la gendarmerie. Un échange d'informations peut alors s'installer.
Ainsi, dès qu'ils ont connaissance d'un fait suspect, les voisins vigilants en informent le maire et les gendarmes et ces derniers interviennent systématiquement. Cela permet ainsi aux gendarmes de gagner un temps précieux et d'être plus réactifs et plus efficaces dans la résolution des enquêtes.
En occupant le terrain, les voisins vigilants gênent aussi les repérages, et préviennent les cambriolages par une remontée organisée du renseignement. Les gendarmes quant-à eux, n'hésitent pas à diffuser auprès de ces relais des messages de méthode et d'attention, ou des listes de véhicules recherchés.
Chaque référent a ensuite la possibilité de signer un protocole de participation citoyenne, qui officialise la démarche auprès des autorités militaires, administratives et judiciaires.
Partout, le dispositif du « voisin vigilant » a permis aux communes concernées d'améliorer leur qualité de vie, leur quiétude, et même de renforcer la cohésion des habitants d'un même quartier, devenus acteurs de leur propre sécurité. »

Les ados saisonniers font l'expérience du travail

L'année scolaire vient de s'achever pour Laurine, Elinour, Nathan, Mathieu et Thibault mais ce ne sont pas les vacances qui les attendent. Il y a un mois, les cinq ados ont posé leur candidature pour occuper un emploi de saisonnier à la commune et les voilà embauchés pendant 3 semaines, du lundi au vendredi, de 8 h à midi. De nombreux travaux les attendent : nettoyage autour des bâtiments communaux (mairie, école, église, grotte, cimetière), ponçage et peinture de la porte de l'église et des garde-corps de protection près de l'école, etc. Ils travailleront sous la surveillance et avec les conseils et l'aide du maire, des adjoints et de l'ouvrier communal.
Après leur premier jour d'activité manuelle, les garçons ont déclaré : « Ce sont de petits travaux pas très durs et c'est même agréable de les réaliser en commun avec des copains dans une bonne ambiance. Nous formons une bonne équipe et nous nous entendons très bien. Cela nous change aussi du travail scolaire. Et puis quatre heures par jour, ce n'est pas trop ; il nous reste toutes les après-midi et les week-end pour nous détendre. »
Lorsque les trois semaines seront passées, les ados pourront être fiers des premiers euros gagnés et de leur première expérience du travail.

Fleurissement du village

Même si la froidure perdure en ce mois d'avril, les élus songent au fleurissement et à l'embellissement du village. Aussi, par soucis d'économie, madame le maire et ses adjoints aidés de l'ouvrier communal et de l'épouse d'un adjoint, ont décidé de procéder eux-mêmes à la plantation. Après l'achat de différentes variétés florales, les élus ont rempoté les fleurs dans les jardinières qui agrémenteront les fenêtres de la mairie et sa place, l'arrêt de bus de l'école et la fontaine de la place St Rémy. Les grands bacs entourant la place et ceux de la rue de Merten vont, eux aussi, être pourvus d'agréables touches de couleurs dans les jours à venir. Au cours de la semaine, madame le maire n'a pas hésité à réaliser elle-même la première tonte au cimetière communale avec la nouvelle tondeuse pour en éprouver l'efficacité. Les communes où le maire, ses adjoints et les conseillers municipaux se transforment en ouvriers communaux plusieurs fois dans l'année, sont rares et cela mérite d'être signalé. Bravo à eux.

ÉTAT CIVIL

Pour consulter Naissances, Mariages et Décès, cliquez sur l'image.

Réunions du C.M.

Pour consulter les réunions du C.M. Cliquez sur l'image.

TRAVAUX RÉALISÉS

Cliquez sur l'image !

CONSEILS, REGLES, LOIS

Cliquez sur l'image