La Fête-Dieu célébrée en plein-air

Voilà plusieurs années que l’office divin de la Fête-Dieu n’avait pu être célébré en plein-air.
Ce dimanche 7 juin à 10 heures, le soleil étant de la partie dès le matin, la messe a été célébrée par l’abbé Alain Wecker assisté du diacre Yves Mafayou, derrière l’école de Berviller. Ces lieux calmes, verdoyants et ombragés se prêtent admirablement à la tenue d’une telle cérémonie. 150 fidèles s’étaient rassemblés pour y participer avec ferveur et une trentaine de choristes des différentes chorales de la communauté de paroisses de la Houve ont contribué à rehausser l’éclat de l’office divin par leurs chants.

150 fidèles au chemin de croix entre Berviller et Ste Oranne


Est-ce la pluie annoncée et le manque de chaleur qui ont découragé certains fidèles pour marcher, ou bien est-ce la diminution constante de ferveur et de manque de foi ? Le soleil qui a perduré toute l’après-midi, a donné raison aux 150 fidèles de la communauté de paroisse Notre-Dame de la Houve qui se sont rassemblés sur la place de la mairie, en ce vendredi saint, pour suivre le diacre Yves Mafayoux pour le chemin de croix entre Berviller et Sainte Oranne. Futurs communiants et confirmands, enfants, parents, jeunes et anciens se sont joints à la procession.
Avant de donner le signal de départ, le diacre rappelle : « Aujourd’hui nous nous réunissons pour célébrer le jour où Jésus donne sa vie pour nous sur la croix. Jésus est condamné à mort à Jérusalem, mais c’est sur une colline, le Calvaire, en dehors de la ville, que Jésus sera cloué sur la croix. Nous allons refaire avec lui, en priant, en chantant,ce chemin sur lequel il a fait bien des rencontres. »
Quatre stations, riches en symboles de paix, jalonnent le chemin de la procession : la chapelle Saint-Blaise, la borne de « la voie ouverte » sur la frontière avec l’inscription « De moi à toi - à moi de toi » et la chapelle Sainte-Oranne, toute blanche sous le soleil. À chacune de ses étapes, les catéchistes, les futurs communiants et leur parents lisent des prières. Un chant est entonné par les fidèles.
Sur le terrain engazonné , jouxtant la chapelle, tous les participants se regroupent autour du diacre pour les dernières prières et un chant de circonstance : « Donne la paix à ton frère... ». Afin de prolonger la cérémonie par un moment de partage et de convivialité, les catéchistes et des volontaires ont proposé des boissons, du café et des gâteaux à l’ensemble des participants.

200 fidèles au chemin de croix entre Berviller et Sainte Oranne

L'apparition du soleil a sans doute donné raison aux fidèles de la communauté de paroisses Notre Dame de la Houve qui se sont rassemblés sur la place de la mairie, en ce vendredi saint, afin de suivre l'abbé Alain Vecker et le diacre Yves Mafayoux pour le chemin de croix entre Berviller et Sainte Oranne. Si la froidure a sans doute découragé une partie des fidèles, environ 200 courageux, futurs communiants et confirmands, enfants, parents, jeunes et anciens se sont joints à la procession.
Avant de donner le signal du départ du chemin de croix, le prêtre rappelle : « Aujourd'hui nous nous réunissons pour célébrer le jour où Jésus donne sa vie pour nous sur la croix. Jésus est condamné à mort à Jérusalem, mais c'est sur une colline, le Calvaire, en dehors de la ville, que Jésus sera cloué sur la croix. Nous allons refaire avec lui, en priant, en chantant, ce chemin sur lequel il a fait bien des rencontres. »
Quatre autres séquences, riches en symboles de paix, jalonnent le chemin de la procession : la place Saint Rémy, au pied de la grotte de Lourdes, la chapelle Saint Blaise, la borne frontière « de moi à toi – à moi de toi » et la merveilleuse chapelle Sainte Oranne. À chacune de ces étapes, des parents et des enfants lisent les prières et un chant est entonné par les fidèles.
Sur le terrain verdoyant jouxtant la célèbre chapelle, tout le monde se regroupe autour du prêtre pour les dernières prières et ce chant convenant merveilleusement à la circonstance et au lieu : « Donne la paix, donne la paix, donne la paix à ton frère… » Pour prolonger la cérémonie par un moment de partage et de convivialité, les catéchistes et des volontaires ont proposé des boissons, du café et des gâteaux à l'ensemble des participants.